Scarabée

Du commerce autrement

Scarabée Biocoop doit répondre à des critères qualitatifs, sociaux et écologiques exigeants, stipulés dans la charte et le cahiers des charges Biocoop. Ce cahier des charges se compose de 4 "volets", qui concernent la distribution, la gestion, l'aspect social et les préconisations écologiques.

Distribution

Priorité est donnée aux produits locaux et de saison, 100% bio dès que cela est possible au niveau de la production. Cette priorité a pour but de développer l’agriculture biologique au plus près de chez nous.

Les magasins Biocoop doivent prendre en compte la pérennité des entreprises avec lesquelles ils travaillent et, en dehors des producteurs directs et locaux, privilégier les produits du commerce équitable.

Dans un souci de traçabilité, le cahier des charges donne priorité aux marques "fabricant", par rapport aux marques "distributeur", afin d’apporter le maximum de garanties aux consommateurs sur l’origine du produit.

Limiter le surremballage (notamment avec la vente d’aliments en "vrac") et privilégier les emballages écologiques est également une des attentions de la Charte Biocoop. A l’occasion de l’ouverture du nouveau magasin de Cesson fin 2011, décision a été prise de ne pas proposer "emballés" des produits déjà proposés en vrac. Pour les promouvoir, ils sont proposés de 30% à 70% moins cher. Afin de limiter le suremballage, Scarabée a également été une des première Biocoop à déréférencer l’eau en bouteilles, une préconisation de notre réseau.

ticket-militant_magasin_bio_rennes

Un ticket militant

À Scarabée, vous pouvez voir sur votre ticket de caisse à quoi servent concrètement vos achats : produits locaux et régionaux, filières Ensemble solidaires avec les producteurs, commerce équitable, vrac, la Bio je peux.

Gestion

La Charte Biocoop limite la marge faite sur les produits à une échelle de 25 à 31,5%. Cette échelle est calculée en fonction des charges immobilières spécifiques à chaque région. Elle prend également en compte les charges salariales, particulièrement développées dans une Biocoop, afin d’assurer une qualité de conseil et d’accueil en magasins. Les marges les plus basses sont appliquées aux produits de base et aux produits locaux.

Les bénéfices ne doivent pas dépasser 5% du chiffre d’affaire. Le but de notre coopérative n’est pas de générer des bénéfices mais de développer notre activité. Ces bénéfices sont pour un tiers environ redistribués aux salariés (voir volet social), le second tiers est consacré aux impôts et le dernier tiers à l’autofinancement. A Scarabée, nos bénéfices n’ont jamais dépassé 2% de notre chiffre d’affaires.

Social

Un des axes du volet "social" est de "favoriser les possibilités pour les femmes et les hommes du réseau d’exercer un travail digne, adéquat et productif, dans des conditions de respect mutuel et de sécurité physique et psychologique".

30 % des bénéfices doivent être redistribués aux salariés sous forme de contrat d’intéressement et de participation via le comité d’entreprise.

Le plus haut salaire dans une Biocoop ne peut être supérieur à 5 fois par rapport au plus bas. Sur la grille de salaires de Scarabée, le rapport entre le plus bas et le plus haut salaire est de 2,33.

Scarabée est allée au-delà des exigences Biocoop en créant sa propre charte sociale, dès 2007.

Ecologique

Chaque magasin sociétaire Biocoop s’efforce de mettre en place, en fonction de sa taille, de son emplacement, de son historique et de sa situation économique, les pratiques suivantes :

  • Un fournisseur d’énergie 100% renouvelable est choisi.
  • Un parc à vélo est mis à disposition des clients et salariés.
  • Chaque point de vente est équipé d’un vélo de société pour réaliser les petits déplacements quotidiens.
  • Au moins 5% de ses émissions carbone sont compensées par des actions dont les modalités sont définies par chaque sociétaire. La plantation de haies, l’agroforesterie, la production d’énergie renouvelable, les bandes fleuries agricoles, sont des moyens possibles de compensation.

Partager