Consommer autrement

Le respect des saisons

Au-delà du cahier des charges de l’agriculture bio, nos magasins et restaurants sont contrôlés sur le respect du cahier des charges Biocoop, dont les exigences sont plus poussées.

Dans tous nos magasins Biocoop, nos rayons fruits et légumes respectent un calendrier de saisonnalité, ce qui veut dire : pas de fraises, de tomates ou de poivrons en hiver et pas de kiwis en été.

L’inter-saison est une période plus compliquée pour l’approvisionnement, avec moins de références proposées. Mais respecter les saisons, c’est respecter les rythmes naturels et les terroirs.

Consommer hors-saison : c’est forcément manger des produits, même bio, qui ont parcouru des milliers de kilomètres, ou qui ont poussé sous serres chauffées. Ce que refuse Biocoop, alors que c’est autorisé dans le cahier des charges européen.

 

Calendriers de saisonnalité fruits & légumes 2022

Précédent
Suivant

La saisonnalité des fromages

En bio, la production des fromages de chèvre et de brebis varie selon les saisons : le lait est plus abondant au printemps du fait des naissances concentrées en fin d’hiver. C’est pourquoi, vous ne retrouverez, dans nos magasins, que des fromages de saison. On retrouve notamment les fromages de chèvre frais qui sont disponibles de mars à décembre.

 

rayon fromage charcuterie bio

Le rayon poissonnerie

Pour le secteur poissonnerie aussi, nous sommes suis obligé de composer avec la saisonnalité. Les bateaux ne débarquent pas les mêmes poissons en été qu’en hiver.

Globalement, on dit d’une espèce, exemple le maquereau, qu’il est « de saison » lorsqu’il se rapproche des côtes, soit pour se reproduire soit pour faire une razzia dans les bancs de petits poissons et reconstituer leurs réserves en prévision de la reproduction
ou bien après la reproduction (beaucoup d’espèces de poissons ne se nourrissent pas pendant leur période de reproduction).

Vous l’aurez compris, la saisonnalité pour la pêche, c’est surtout lié aux périodes de reproduction !

S’il on regarde le cahier des charges de notre poissonnerie, on s’apercevoit qu’il y a des espèces interdites à la vente sur des périodes bien définies, qui correspondent à leurs périodes de reproduction.

Voici quelques exemples de saisonnalité :

Le bar : d’avril à décembre
La dorade : d’avril à décembre
La coquille Saint-Jacques : d’octobre à mars
La seiche : d’avril à juin

La sardine volante - Poisson

Partager