Actualités

Des nouvelles du front de la bio Biocoop

Magasin Scarabée
L’alternative qu’est Scarabée et son impact concret sur le territoire depuis bientôt 40 ans sont plus que jamais nécessaires. La tribune d’Isabelle Baur, présidente du Directoire.

 

« Le contexte global actuel avec la guerre en Ukraine, entrainant un déséquilibre des marchés, les hausses de prix des matières premières qui se répercutent sur tous les secteurs, la crise climatique dont les effets se font déjà sentir, les problématiques de pouvoir d’achat, le rationnement annoncé des énergies… tout cela ne contribue pas à redonner le moral. Les français sont de plus en plus responsabilisés sur l’impact de leurs choix, alors que les pouvoirs publics ne mettent en place aucune solution véritable pour combattre le dérèglement climatique. Le modèle du développement économique mondial est basé uniquement sur la croissance et le capital, qui nous entrainent toujours plus profondément dans la crise. Aucune des actions radicales nécessaires au changement de paradigme vers un monde soutenable n’est mise en place, ni même discutée. On nous rabâche que nous existons car nous consommons, mais de quelle existence et de quelle consommation s’agit-il ?

Il est plus que jamais temps de regarder ce que nous voulons privilégier au quotidien. Le projet Biocoop que porte Scarabée est basé sur le respect de l’environnement et des humains, via le développement de surfaces agricoles et la distribution de produits bio. Au milieu de ce brouhaha d’offres de consommation, nous gardons, plus que jamais, les valeurs qui nous sont chères et qui restent alignées à ce projet. La guerre des prix à laquelle se livre la grande distribution cache le traitement fratricide d’exploitations agricoles et contribue plus que jamais à la pollution de la planète et à la destruction du métier noble de paysan. Nous, consom’acteurs avons le pouvoir de choisir ce que nous voulons et Scarabée maintient plus que jamais ce projet qui nous anime et que nous sommes de plus en plus rares à promouvoir et à porter, avec toutes les difficultés que cela comporte actuellement.

Le commerce en règle générale, et notamment le marché de la distribution alimentaire, reste très tendu avec une baisse qui continue au niveau du secteur de la BIO au profit du local ou du conventionnel. Local (et Bio), plus que  présents dans nos rayons ! SCARABEE continue d’être très impacté par cette baisse de fréquentation, ce qui induit directement une baisse de chiffre d’affaires de la coopérative. Il nous faut tenir pour passer cette période difficile, et cela passe par votre soutien à travers vos actes d’achats.

Derrière ces achats,
> ce sont plus de 280 producteurs locaux qui vivent et produisent de façon respectueuse, sans pesticides, substances directement responsables de la pollution des sols et des mers ;
> ce sont 25 % de produits issus du commerce équitable Nord-Nord et Nord-Sud dans nos rayons,
> c’est le refus du transport par avions, une des principales sources d’émission de carbone mondial ;
> ce sont des produits locaux, de saison et 87% de produits français dans nos magasins;
> ce sont plus de 230 emplois qui travaillent pour mettre ce projet en oeuvre au quotidien, sans compter les nombreux partenariats tissés dans le monde de l’Economie Sociale et Solidaire.

Le greenwashing est l’arme de défense de grands groupes : des mesurettes annoncées à grand renfort de communication, mais dont la réalité n’a que pour objectif de retrouver un voile de vertu face aux consciences de plus en plus aiguisées des consommateurs. Les profits continuent à aller directement aux actionnaires. C’est à celui qui annoncera qu’il lave plus blanc que blanc !

Nous ne faisons pas d’effet d’annonce mais nos actions sont concrètes, outre nos engagements sur la qualité de nos produits, le choix de nos statuts SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) est la preuve et le garde-fou d’une économie qui n’est pas basée sur le profit mais sur l’équité.
Le développement des magasins et restaurants de SCARABEE a permis la création de plus de 4800 hectares en bio sur le territoire depuis sa création.

Biocoop Scarabée n’a pas besoin de greenwashing ; l’essence même du projet de Scarabée parle pour nous : le développement d’une agriculture bio et paysanne, en priorité locale, équitable du producteur au consommateur, dans le respect du Vivant !

Un projet ambitieux et plus que jamais nécessaire, que nous continuons de faire vivre malgré les difficultés. Merci aux équipes, merci aux producteurs et productrices et merci de votre soutien. »

Isabelle Baur, présidente du directoire de Scarabée

Partager